contact@la-recherche-du-savoir.fr

Pauvreté et crainte de la pauvreté

Pauvreté et crainte de la pauvreté

Peinture Etienne Dinet (enfants)

C’est une constante : l’être humain redoute le manque et la pauvreté. Cette peur avait des manifestations extrêmes pendant la période préislamique [Al-djāhiliyyah] : certains bédouins allaient jusqu’à enterrer vivants leurs nouveau-nés, notamment les filles, car ces nourrissons étaient parfois considérés comme de lourds fardeaux.

La révélation coranique a rapidement interdit cet acte barbare. Deux versets, à des endroits différents, abordent ce sujet :

1) Pauvreté

« Dis : (…) Et ne tuez pas vos enfants à cause de la pauvreté ; c’est Nous qui vous nourrissons, tout comme eux. »

Coran, sourate 6, « Al-Anām » (Les bestiaux), verset 151

2) Crainte de pauvreté

« Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté ; c’est Nous qui leur attribuons leur subsistance, tout comme à vous. Certes, les tuer est (vraiment) un énorme pêché. »

Coran, sourate 17, « Al-Issrā’ » (Le voyage nocturne), verset 31

Comparons les deux situations exposées :

1)   Dans la première version, la situation de départ est la pauvreté des parents. Leur première préoccupation est leur propre survie, avant même d’avoir des enfants. Ils sont rassurés : Allāh  les nourrira, eux qui sont dans la pauvreté, et de surcroît, Il nourrira leurs enfants.

2)   Dans la seconde version, la situation de départ est la crainte de pauvreté, non la pauvreté elle-même : les parents vivent correctement, mais ont peur que leurs enfants ne les appauvrissent. Là encore, ils sont réconfortés : Allāh donnera de quoi vivre aux enfants, de même qu’Il continuera d’assurer la subsistance des parents.

Dans ces deux versets, l’ordre des priorités est respecté : en situation de difficulté, on pense d’abord à soi-même ; dans la crainte de la difficulté, on se soucie davantage pour les siens avant de penser à soi-même, puisque nos besoins primaires sont satisfaits.

De façon subtile, le Coran saisit la règle des priorités chez l’homme, comme le montre l’ordre des mots dans la phrase.

4 réponses

  1. fateh dit :

    merci pour ces information très utiles

  2. fateh dit :

    Merci pour tout ce partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *