contact@la-recherche-du-savoir.fr

L’origine du fer

L’origine du fer

« (…) Et Nous avons fait descendre [anzalnā : أَنزَلۡنَا] le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens (…) »

Coran, sourate 57, « Al-Hadīd » (Le fer), verset 25

L’origine du fer est assez obscure. On en distingue toutefois deux formes principales : le fer météoritique et le fer natif.

Le fer natif, ou tellurique, est trouvé dans la croûte terrestre. Il est extrêmement rare et semble n’avoir été utilisé que par les Inuits, à l’exception des autres peuples. L’autre type de fer, le fer météoritique (représentant la quasi-totalité du fer utilisé par les hommes), est un élément lourd synthétisé au cœur des étoiles géantes suite à différentes réactions de fusion nucléaire. Ce fer ne peut être produit que par des étoiles de taille très supérieure au soleil, et lorsque la quantité de fer dépasse un certain niveau, l’étoile ne peut plus le contenir et explose : elle devient une supernova et libère ce métal.

Le fer le plus ancien utilisé dans l’humanité proviendrait ainsi de météorites, qui se seraient abattues sur terre. On pouvait vraisemblablement trouver du fer dans le désert, car le fer météorique (sombre) se distingue facilement du sable.

Dans ce verset du Coran, le verbe utilisé est « anzalnā » [أَنزَلۡنَا], qui signifie « descendre », à la 1ère personne du pluriel (comme l’indique le suffixe -nā) :
« Nous avons fait descendre » . Si on prend ce verset dans un sens littéral (et non métaphorique), ce verbe signifie « descendre physiquement du ciel ». Or, c’est précisément ce qui semble correspondre ici, car on peut supposer que l’écrasante majorité du fer est « descendue » sur Terre, suite à la chute de météorites.

Notons que dans le reste du Coran, le verbe « créer » revient le plus souvent, lorsqu’il est question de la création divine. Ici, un verbe différent a été utilisé, alors que le verbe « créer » aurait tout aussi bien pu être employé. On constate ici la précision des termes utilisés, concernant l’origine de ce métal.

Suivre et partager :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *