contact@la-recherche-du-savoir.fr

La communication entre les fourmis

La communication entre les fourmis

« Puis, quand ils arrivèrent à la vallée des fourmis, une fourmi dit : “Ô fourmis, entrez dans vos demeures, (de peur) que Soulaymāne et ses armées ne vous écrasent (sous leurs pieds) sans s’en rendre compte.” »

Coran, sourate 27, « An-Naml » (Les fourmis), verset 18

Dans ce chapitre, une fourmi avertit son peuple de l’avancée de l’armée de Soulaymāne (Salomon), qui risque de causer leur perte.

Des études scientifiques ont montré que les fourmis avaient une vie en communauté très élaborée : elles ont un marché d’échange de nourriture, enterrent leurs morts, ont des nurseries, et sont divisées en castes complémentaires (reine, guerrières, ouvrières, etc.)

Ici, la parole est donnée à une fourmi, laquelle avertit ses congénères. Ceci ne semble pas être une image : des découvertes récentes ont montré que les fourmis communiquaient entre elles.

Cette communication est de nature chimique, sonore, tactile et visuelle. Ainsi, les fourmis ont un grattoir transversal sous le thorax, qui frotte sur des crêtes dans l’abdomen et produisent des sons. Avec leurs stridulations, elles peuvent signaler la présence de nourriture ou avertir d’un danger. Le dialogue de la fourmi, relaté dans ce verset, n’est donc pas une vue de l’esprit.

Suivre et partager :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *